Un week-end à Banteay Chhmar // Cambodge

Comme vous l’avez peut-être vu sur mon Facebook ou Instagram, j’ai passé un week-end à Banteay Chhmar avec mon copain et ma grand-mère, venue trois semaines à Siem Reap pour visiter. C’est un petit village très agréable, qui contient un temple historique du Cambodge.

Cette petite ville a organisé une sorte de coopérative afin d’accueillir les touristes et de faire vivre le village, la CBT. En désignant des familles d’accueil, formant des cuisinières et des guides, Banteay Chhmar est un endroit où il fait bon de voyager. En effet, lors de notre passage, nous n’avons croisé que trois étrangers pendant deux jours, ce qui était un réel luxe après trois mois à Siem Reap.

Jour 1

Nous avons été accueillis par Sreymom et Sopheng, un couple Khmer très sympatique. Leur petite maison traditionnelle était très mignonne, toute propre et très originale.

Sopheng est guide, et c’est lui qui nous a accompagné durant notre visite du temple de Banteay Chhmar. Nous avons eu la chance d’écouter ses histoires, toutes aussi bien racontées les unes que les autres.

Édifiée entre le 12ème et le 13ème siècle par le Dieu Roi Jayavarman VII, la citadelle des chats est clairement l’un des trésors nationaux du Cambodge.  C’est un lieu rempli d’histoire, qui sont notemment racontées grâce aux nombreuses sculptures sur ses murs. Ils y ont retranscri toutes les activités du village telles que la pêche, la chasse, mais aussi les guerres et les moments de paix.

C’est une des merveilles du Cambodge les moins bien entretenues. En effet, il ne reste plus grand chose à part des ruines et des scultures, mais c’est aussi ce qui fait la beauté du lieu. Malheureusement, ce temple a été victime de nombreux pillages mais aujourd’hui, cela s’améliore. Le gouvernement Cambodgien, les villageois et des ONG se concentrent maintenant sur la conservation de cette merveille, ce site étant même susceptible de rentrer dans le patrimoine de l’UNESCO.

J’étais émerveillée par la verdure de l’endroit et l’atmosphère qui y regnait (on est bien loin des temples d’Angkor et de ses milliers de visiteurs par jour).

Le soir de cette visite, après une bonne douche et un moment détente sur les hamacks de notre Homestay, nous avons eu la chance d’aller manger un repas traditionnel Khmer au temple. Un moment agréable partagé avec Sopheng et quelques amis, d’échange et de rires.

Jour 2 

Dimanche matin, après un bon petit dej, nous voila partis en Kuyon, une sorte de mi-tracteur/mi-remorque à la découverte du village.

Entre découverte de beaux paysages et de sourires, de femmes, d’enfants à vélo, d’animaux en liberté, nous avons été émerveillés par la beauté de cet endroit.

Nous avons aussi passé une heure à aider une famille de fermier à planter leur champ de manioc,  un moment de partage (et de chaleur) incroyable ! Sur la route, nous nous sommes aussi arrêtés afin d’aider à couper et à faire sêcher le manioc récolté.

Midi, heure de déjeuner ! Nous voila partis au bord du Baray (Lac en Khmer) afin de déguster un bon repas cuisiné par Sreymom et ses amies.
Le lac est rempli de nénuphards et nous pouvons même nous y baigner, malheureusement nous n’avions pas pri nos maillots de bain. Ce fut un moment calme et relaxant…

Sreymom et Sopheng nous avait invité à participer à un mariage. On s’était dit ”allez, on y passe 30minutes puis on va se reposer!”… J’avais déja participé à un mariage Khmer à Siem Reap, mais il faut dire que l’ambiance n’est pas la même à la campagne ! Nous arrivons dans un chapiteau, 40 degrès, la musique à ne plus s’entendre parler et les Khmers dansant en rond sur les musiques électros Khmer. La bière coule à flot, les Khmers trinquent toutes les deux minutes et resservent les verres dès qu’on en boit une gorgée. La bonne humeur est présente mais l’ivresse aussi. Nous avons beaucoup ri, dansé et ce fut un moment innoubliable.

En bref

Ce week-end à Banteay Chhmar a été relaxant, reposant. Nous avons découvert ce qu’est le vrai Cambodge et non pas celui où tout a été construit et fait pour les touristes. Nous avons rencontré des personnes intéressantes, accueillantes, qui nous ont ouvert leurs portes et appris leur manière de vivre !

Pour toutes les personnes qui visitent le Cambodge, je recommande fortement ce voyage à Banteay Chhmar. Deux jours suffisent à vous dépayser totalement !

BANTEAY CHHMAR CÔTÉ PRATIQUE

Transport
Le moins cher : Prendre le bus jusqu’à Sisophon puis prendre un taxi collectif. Vous pouvez vous en sortir pour $10 par personne mais le trajet risque d’être plus long et plus compliqué.
Le plus pratique : Prendre un taxi privé de Siem Reap à Banteay Chhmar. Nous avons choisi cette solution car je n’avais que 2 jours de repos et que je voulais passer le moins de temps dans le transport. Nous avons payé $100 allé/retour, et le trajet dure à peu près 3h.

Logement
Une nuit dans une homestay à Banteay Chhmar coûte $7 par personne. Vous avez accès à une petite chambre, des draps propres, une salle de bain collective et une jolie famille pour vous accueillir et vous raconter des histoires !

Nourriture
Vous pouvez choisir, comme nous, de manger uniquement avec le CBT en réservant vos repas:
Petit déj : $2 ; Déjeuner : $4 ; Diner $4.
Pour manger au temple ou au Baray, un supplément est demandé pour le transport de la nourriture et des cuisinières.
Les plats sont délicieux (c’est la cuisine Khmer que j’ai préféré en trois mois au Cambodge).
Vous pouvez aussi choisir de vous nourrir dans petits restaurants traditionnels du village !

Activités
Vous pouvez réserver vos activités en arrivant au CBT : balade en Kuyon, visite du temple, de la fabrique de Soieries du Mekong..

Il faut savoir qu’on ne vient pas à Banteay Chhmar pour faire la fête mais pour se détendre !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur leur site visitbanteaychhmar ou laissez-moi un commentaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “Un week-end à Banteay Chhmar // Cambodge

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *