Le Tonle Sap et ses villages flottants // Cambodge

     Les villages flottants, c’est la spécialité de l’Asie. Vous allez donc découvrir dans cet article celui de Siem Reap sur le Tonle Sap, un lac où vivent plus de 3 millions d’habitants.

Le Tonle Sap, qui signifie en Khmer “grande rivière d’eau douce”, est un système hydraulique combinant lac et rivière. Il a été reconnu par l’Unesco en 1997, en tant que réserve de biosphère. C’est le plus grand lac d’Asie du Sud-Est, avec 2700m2 en saison sèche mais pouvant aller jusqu’à 16 000km2 en saison des pluies. Situé au centre du Cambodge à Siem Reap, il se relie au Mekong et contient énormément de villages flottants.

Ce genre de lac, sans source hydrographique, est très rare dans le monde. Selon la saison, l’eau coule vers le Mekong (saison sèche), ou du Mekong vers le lac (saison des pluies). Le lac sert alors de déversoir, en cas de trop-plein des eaux, ou de réservoir en période de basses eaux.

Aujourd’hui, des millions de personnes dépendent aussi de ce lac, notamment pour la pêche et l’agriculture. Il y a une réelle population sur le Tonle Sap, avec beaucoup de villages flottants, du plus petit au plus gros, du plus touristique au plus reculé. Parmi ces personnes, une grosse population de Vietnamiens, qui n’ont pas les autorisations légales pour vivre ici.

 

 

Nous voilà donc partis pour le Tonle Sap et un de ses villages flottants, avec notre Tuk-tuk préféré qui s’appelle Sna. A vrai dire nous sommes vraiment partis sur un coup de tête, et on ne s’était pas du tout rensignés. Sna nous emmène à un petit port et on rencontre un Khmer qui avait son bateau. Nous embarquons à bord, très rapidement, sans vraiment comprendre ce que l’on faisait et où on allait !

 

 

Ces barques me font vraiment penser aux pirogues en Afrique. Je me suis vraiment fais des frayeurs sur le trajet de l’aller, c’était instable. Mais les Khmers sur le bateau étaient cools, et nous ont raconté l’histoire de ce lac et de ses habitants, leurs coutumes, leur manière de vivre.

Après une quinzaine de minutes de navigation, nous arrivons sur une immense étendue dont on se voyait pas les bord, avec des maisons et des commerces flottants en plein milieu. C’est impressionnant !

 

 

 

Les habitants se baladent en barque. Ils vont pêcher, faire quelques courses où passer voir des amis dans une maison voisine !

Cependant, une ambiance plutôt pesante règne. Nous ressentons bien le fait que nous sommes des touristes, et que notre argent les intéresse fortement. On nous amène dans le magasin et nous demande d’acheter un petit sac de riz à $50 pour distribuer à l’école. $50 pour un petit sac de riz ! Il était tellement insistant que ça m’a énervé et que j’ai préféré retourner sur le bateau.

 

 

Ensuite, nous amerrissons dans un restaurant/magasin, mais aussi une ferme de crocodile. Des dizaines de ceux-ci enfermés et entassés au dessous de nous, à la vue des touristes, pour prendre des photos. Autant vous dire que je n’étais pas vraiment à l’aise avec le fait de me dire qu’ils allaient se faire manger puis transformer en sacs à main (donc vous n’aurez pas de photo). On nous a ensuite proposé d’aller visiter une école et une église, chose que nous avons refusé. Nous ne nous sommes donc pas éternisés et sommes montés sur notre barque.

 

 

Heureusement, il y avait les sourires des Cambodgiens pour nous séduire. Puis on avait repéré sur le chemin de Siem Reap des jolies terrasse surélevées, avec vue sur les rizières et pleins de hamacs. Donc on est vite partis et on a été prendre un verre avec cette magnifique vue !

 

 

Ce que j’en ai pensé 

Nous sortons mitigés de cette visite. Nous avons visité Chong Kneas, c’est le village le plus près du port. C’était la première fois que nous voyons un village flottant, donc forcément, nous étions quand même émerveillés. Cependant, nous savions que ce n’était pas le meilleur à visiter ! J’aurais aimé aller voir d’autres villages flottants plus reculés et moins touristiques, comme par exemple Kompong Luong, ou Kompong Phluk, qui sont apparemment magnifiques. Malheureusement, je n’ai pas eu le temps !

Conseils : Pour le transport, privilégiez le tuk-tuk ou le scooter ! Comme d’habitude, je déconseille la voiture, autant profiter du voyage en plein air et c’est seulement à une trentaine de minutes de Siem Reap. Pour le prix, nous avons payé $20 mais nous sommes vraiment allé dans l’endroit touristique. Renseignez-vous auprès de votre hôtel ou des Cambodgiens pour aller faire les jolis village ! 

Alors, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà visité des villages flottants ?

3 thoughts on “Le Tonle Sap et ses villages flottants // Cambodge

  1. Supers articles sur le Cambodge, ça donne envie d’y aller et on voit que t’as bien baroudé 🙂 si j’y vais un jour je sais que j’ai un bon guide à portée de main! Bonne continuation 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *