La ferme de soie d’Artisans d’Angkor // Siem Reap

La ferme de soie d’Artisans d’Angkor, c’est un endroit inévitable. À environ 20 minutes de Siem Reap, découvrez tous les secrets de fabrication d’une des spécialités du Cambodge.

La soie est un produit luxueux, produit majoritairement en Asie du Sud-Est. Les deux producteurs principaux sont l’Inde et la Chine, mais le Cambodge en a fait une spécialité !

En effet, après la guerre civile avec les Khmers rouges, le savoir-faire de la soie s’est éteint avec la disparition d’une grosse partie de la population Khmer : le travail de la soie se transmettait de mère en fille. Quelques survivantes ont cependant transmis cette technique à des jeunes filles, et grâce à des associations, cette tradition s’est perpétrée !

Artisans d’Angkor, c’est une entreprise sociale qui a pour mission de créer des emplois à des Cambodgiens défavorisés, tout en participant à la renaissance des savoirs-faire traditionnels Khmers : les sculptures, les peintures, le laquage, et la soie ! Commençons alors notre visite…

En entrant, on nous distribue un badge de visiteurs. La visite guidée est gratuite, et vous aurez peut-être la chance, comme nous, de tomber sur un guide Francophone.

On commence la visite en découvrant la soie : produite avec des lombyx, un petit animal domestiqué pour sa fabrication !

 

 

La genèse, c’est l’accouplement de deux papillons, pendant 12h. Le mâle meurt directement et la femelle pond les oeufs, environ 300 à 700 oeufs qui se transforment en petits vers et sont minutieusement nourris aux feuilles de mûrier.

La chenille forme un petit cocon jaune, qui est ensuite trempé dans l’eau chaude et déroulé à l’aide d’une machine !

 

 

 

Il faut savoir qu’il y a deux types de soie : la sauvage et la soie fine, la soie fine demande plus de travail et est donc plus chère.

 

 

Après ça, on nettoie les fils de soie en sortant les petits résidus.

 

 

Ensuite vient la teinture. Elle est naturelle et faite à la main, souvent plusieurs fois afin d’avoir un bon résultat. Vous pouvez voir sur les photos quelle couleur correspond à quel plante ou épice. Et la couleur est fixée avec de la pierre d’Alun ! Il faut être précis, car la teinture des fils va déterminer les motifs de la soie.

 

 

 

Vient ensuite le tissage. De nombreuses femmes travaillent à l’atelier et prennent environ une journée de travail pour faire 50cm de tissu. C’est un travail extrêmement minutieux, car il faut reproduire le motif parfaitement avec les fils qui correspondent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Durant toute cette visite, on admire ces femmes travailler la matière et les couleurs sur leur établis. C’est impressionnant, elles ont un savoir faire et une précision incroyable…

Et vous, avez-vous déjà visité une ferme de soie ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *