L’ITV d’Enabla, jeune voyageuse expatriée à Bali !

Albane, plus connue de son surnom Enabla, nous raconte sa vie à l’autre bout du monde à travers son blog. Passion pour le voyage, volonté de découverte permanente, conciliation du voyage et du blogging au travail, raisons de son envie d’expatriation… elle nous dit tout durant cette interview !

 

Albane : “Faites ce que vous avez envie de faire, allez où vous avez envie d’aller, quand vous en avez envie”
 


 

Born to travel

 

Pour celles qui ne te connaissent pas, pourrais-tu te présenter ? 

Albane : Hello ! Je m’appelle Albane, je vais sur mes 23 ans, et je suis blogueuse. Je vis à Bali depuis quatre mois, et le voyage anime ma vie depuis des années !

 

J’ai vu que tu as commencé à voyager seule, à 15ans. Qu’es ce qui t’a poussé à le faire si tôt ? 

Albane : Oui, à 15 ans je suis partie seule, trois mois en Allemagne, j’avais besoin de voir autre chose, d’apprendre plus, une nouvelle langue, de découvrir une autre culture. Je ne suis pas partie loin, mais ça m’a fait grandir et comprendre que j’avais besoin de voyager, c’est comme respirer, si je reste en France je m’étouffe.

 

Qu’es ce que t’apporte le voyage ? Comment t’est-il devenu indispensable ? 

Albane : Comme je l’ai dit, j’aime apprendre des autres, et découvrir de nouvelles cultures et langues est la chose qui me fait le plus grandir et découvrir qui je suis moi-même. Je crois qu’au fond de moi, j’ai toujours voulu partir, et je l’ai compris en le faisant.

 

 

Un fort attachement à l’Allemagne

 

Tu expliques sur ton blog que tu aimes beaucoup ce pays depuis toujours. Qu’es-ce qui te plait là-bas ? Des traditions particulières ? Quelles différences avec la France ? 

Albane : En effet, je le dis souvent, même si je crois que « depuis toujours » est un mensonge. En réalité je ne sais pas, mais aussi loin que je me souvienne, j’ai eu un fort attachement à ce pays. A quinze ans je suis partie y vivre trois mois, j’y ai appris la langue, découvert des gens extraordinaires, des mentalités tellement intéressantes et des personnalités fortes. Je crois que c’est aussi parce que j’y ai longtemps vécu que je l’aime autant. Ce pays est chargé d’histoire, une histoire à la fois tragique et belle, et je ne saurais pas vraiment expliquer ce qui m’y lie, si ce n’est ma date de naissance ?

 

Pourrais tu nous raconter ton meilleur souvenir en Allemagne ? 

Albane : J’y ai vécu environ deux ans en tout, difficile de trouver UN souvenir, mais je dirais mes 20 ans. Je suis née le 9 novembre, donc j’ai fêté mes 20 ans le jour des 25 ans de la chute du mur, et c’était magique. Je l’ai fait à Berlin, cette ville chargée d’histoire, encore plus à la date de commémoration de la chute du mur. Vraiment, c’était un rêve qui se réalisait.

 

 

Au niveau professionnel

 

Qu’est-ce qui t’a amené à vivre en Indonésie ? Pourquoi avoir choisi Bali ? 

Albane : J’ai fait un master e-tourisme (ne le faites pas, je déconseille mon école, au passage !) et c’est mon stage de fin d’études que je fais à Bali. Je voulais simplement partir à l’étranger, ce n’était pas Bali en particulier, mais j’ai eu l’occasion et j’ai sauté dessus.

 

Pourrais tu parler de ton stage ? Tu dis sur ton blog que tu es dans le Community Management. En quoi consiste ce métier et qu’est-ce qui te plait dans ce domaine ? Pourrais-tu nous décrire une journée type à Bali Passion ?

Albane : Oui, le community management, c’est la gestion des réseaux sociaux, c’est également beaucoup de veille et de la rédaction de contenu. Dans mon cas, je gère les réseaux de l’agence pour laquelle je travaille, le blog, et je produis des vidéos. Je participe également à 50% à la création d’un nouveau site web, mais ce n’est plus le même métier. Je suis blogueuse, j’ai l’habitude de travailler sur les réseaux, de produire des vidéos et d’écrire sur un blog, je le fais déjà à titre personnel, donc travailler pour ça, ce n’est même pas réellement un travail, j’aime ce que je fais.

Une journée chez Bali Passion commence à 10h, officiellement (en réalité, dès mon réveil, je check les réseaux, je réponds aux commentaires et aux messages). Je commence par préparer mes posts de la journée (et souvent quelques jours à l’avance, j’ai en général 4 jours d’avance, pour être toujours sûre de poster chaque jour si par hasard je pars en week-end). Puis je passe au site que nous sommes en train de créer, c’est beaucoup de travail, un très gros site mais c’est cool. On travaille jusqu’à plus ou moins 18h. Le midi, on se prend une pause quand on a le temps, ou quand on a faim. Je bosse aussi sur des vidéos, donc je pars parfois plusieurs jours pour filmer, prendre des photos, et ensuite je monte tout ça pour le poster sur notre page youtube.

 

Passons à ton blog ! Qu’es ce qui t’a poussé à raconter tes voyages ? Y-a t-il un message en particulier que tu aimerais faire circuler ?

Albane : J’ai toujours eu un blog, depuis que j’ai eu accès à internet, en quatrième ou troisième, avant c’était sur skyblog, j’écrivais des textes un peu d’amour et tristes, j’avais été élue blog star. Puis j’ai commencé YouTube en février 2013, je parlais beauté, mode. Je ne savais pas réellement où j’allais en réalité, mais je le faisais parce que j’avais besoin de reconnaissance, et je faisais un peu comme toutes les autres sur YouTube. Rapidement, c’est monté, mais ça a stagné ensuite. Je ne postais plus trop, j’étais moins passionnée. Puis j’ai arrêté, j’ai repris un blog, sur lequel je parlais de tout, et je commençais à parler tourisme et voyages. Puis récemment, j’ai recommencé une chaîne YouTube, supprimé tout ce qui n’avait aucun rapport avec le voyage sur mon blog et je suis repartie sur de meilleures bases avec quelque chose qui me plaisait plus à moi, qui me représentait vraiment.

Le message que je veux passer, c’est simplement que chacun doit vivre ses rêves, se battre pour y arriver. La chance n’existe pas, rien n’arrive seul, c’est à toi de tout donner pour arriver où tu veux arriver. Tout est possible quand on le veut.

 

 

Ta vie à Bali 

 

Peux tu nous raconter tes premières impressions lorsque tu es arrivée à Bali ? Comment s’est passé ton intégration au pays ? 

Albane : Je suis arrivée en février, donc il faisait chaud, par rapport à la France, aujourd’hui c’est l’inverse. (Il fait 28° toute l’année à Bali). Je suis du genre à m’intégrer rapidement, peu importe où je vais, je pense que je suis suffisamment ouverte d’esprit pour m’adapter aux cultures différentes de la mienne. Les balinais sont incroyablement gentils et à l’écoute, c’est agréable.

 

Qu’es ce qui te plait le plus dans ce pays, et au contraire qu’es ce qui te plait le moins ? 

Albane : Ce que j’aime le plus, c’est la gentillesse des locaux, les paysages si incroyables qu’on trouve. Et ce que j’aime le moins, je dirais les expatriés français ici, ils sont encore plus arrogants et égoïstes qu’en France.

 

Ton endroit préféré à Bali, un souvenir particulier à nous raconter ? 

Albane : Je crois que jusqu’ici c’est Penida, où j’ai vu des raies manta, ou le nord de Bali, où j’ai vu des dauphins et nagé avec des poissons de toutes les couleurs.  Je ne vais pas m’attarder trop parce que j’en ai fait des articles sur mon blog et des vidéos sur ma chaîne, mais c’était magique, tellement !

 

 

Concilier stage, blog et découverte du pays…

 

J’ai aussi effectué un stage au Cambodge, et c’était un peu difficile pour moi de concilier mes visites et l’ouverture de mon blog à mon travail. Et toi, comment fais tu pour avoir le temps de découvir tant de choses tous les jours tout en exerçant ton job ? 

Albane : Le secret est là, je ne découvre pas tous les jours haha, même si j’aimerais beaucoup. Je n’ai pas tous mes week-ends, parfois je dois travailler, mais j’ai aussi l’avantage de travailler dans une agence de voyage, et quand je dois aller prendre des photos et filmer un peu partout, j’en prends aussi pour moi, je fais d’une pierre deux coups. Et puis surtout, je bosse jusqu’à parfois trèèèèès tard dans la nuit sur l’écriture de mes articles et le montage de mes vidéos, je n’ai pas trop de temps pour moi, j’avoue.

 

Aussi, combien de temps accordes-tu en général à ton blog dans une semaine ? 

Albane : Beaucoup ! Je gagne un peu d’argent avec mon blog, donc je me dois d’y passer du temps, même si ça ne donne pas un taux horaire très élevé haha. Je dirais au moins trois ou quatre heures par jour, au moins.

 

 

Et après ? 

 

Ton stage est bientôt fini. Quels sont tes plans pour après ? Des voyages cet été ? Des études à la rentrée ? 

Albane : Je finis mon stage fin août, je rentre en France le 29, donc pas de voyage cet été, même si j’ai trois semaines de vacances en juillet, mais à Bali, et je bosserai toujours un peu quand même.. Mais des voyages à la rentrée normalement, j’ai terminé mes études, ou plutôt j’arrête.

 

Comment vois-tu ton futur ? Le métier de tes rêves, des pays particuliers où tu aimerais travailler ? 

Albane : Je commence déjà à chercher depuis quelques semaines/mois. Je suis auto-entrepreneuse depuis plus de deux ans maintenant. Je veux continuer mon blog, peut-être grandira-t-il, mais il ne me permet pas de vivre pour le moment. Je veux continuer les missions Freelance de community manager, j’en cherche actuellement déjà, en télétravail pour commencer depuis Bali, et continuer en France. Je veux bosser en télétravail, pour voyager, être nomade digitale. Je veux aller partout, mais mes premières destinations sont l’Europe et l’Asie, puis l’Amérique du sud, l’Océanie, l’Afrique et l’Amérique du nord sont des continents qui m’intéressent moins pour le moment, mais j’irai aussi, juste plus tard !

 

Concernant ta famille, comment prend elle le fait que tu ne veuilles pas habiter en France ?

Albane : Ce n’est pas que je ne veux pas habiter en France, c’est que j’ai besoin d’en bouger, mais je pense me poser quand même en France, parce que j’ai aussi besoin d’avoir mon chez-moi. Je me vois plutôt vivre en France et souvent voyager, d’ailleurs. Très souvent. C’est un peu difficile pour mes proches (famille et amis), mais ils l’acceptent parce qu’ils savent que c’est comme ça que je suis plus heureuse. L’année dernière, je suis restée plus d’une année consécutive en France, et j’ai fini en dépression. Ils préfèrent me voir épanouie et loin que près d’eux mais malheureuse.

 

Comptes tu continuer à nous raconter tes voyages dans ton blog une fois ton expérience à Bali terminée ?

Albane : Bien sûr, j’en ai pas fini avec la bougeotte qui m’anime, et je ne veux pas lâcher le blog, il n’a pas été créé pour Bali, j’y parle de plein de pays, et la liste va continuer de s’allonger, promis !

 

Pour finir, aurais tu des conseils pour les personnes qui souhaitent s’expatrier, ou tout simplement partir en vacances, à Bali comme partout ? 

Albane : La première chose, c’est de s’écouter. Faites ce que vous avez envie de faire, allez où vous avez envie d’aller, quand vous en avez envie. Ne vous sentez obligé de rien, ce qui compte c’est d’être heureux, de se créer de bons souvenirs, et d’apprendre à aimer la personne qu’on avait enfouie au fond de nous.

 

 

Merci beaucoup à Albane, qui a directement accepté de répondre à mes questions ! J’espère que cette interview vous en apprendra plus sur la passion du voyage, et peut etre vous donnera vous aussi envie de vous expatrier ?

 

♡ Retrouvez Albane :

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *